{Des missels aux micelles} Eau micellaire – DELAROM

Le soir, je me lave.

Je te jure.

J’ai ma petite routine bien établie, dans laquelle les eaux micellaires ont leur place bien au chaud.

Une eau micellaire, késaco ?

Ben une eau dans laquelle y’a des micelles.

Attention, on ne parle pas de l’eau du bénitier dans laquelle une bonne du curé aurait laissé choire quelques missels.

(remarque, se démaquiller à l’eau bénite, ça fait peut-être des miracles…)

(oui, je sais, je suis une horrible mécréante)

Bref.

Mais d’un produit combinant la fraîcheur d’une eau de soin et l’efficacité d’un démaquillant gras. En gros, un mélange d’eau et d’huile sans émulsionnant, grâce à la toute mini riquiqui taille des particules d’huiles : les fameuses micelles, qui sont parfaitement intégrées à la phase aqueuse de la solution.

(tu le sens bien, là, mon gros passé de chimiste ?)

En un seul geste, hop ! Tu vires tout.

Bon, faut dire qu’en ce qui me concerne, je ne me fais pas le teint au quotidien. Je me limite à de l’anticernes et quelques touches d’éclat YSL (dans le cas contraire, j’utilise un combo lait + tonique pour me démaquiller). Il s’agit donc avant tout de nettoyer ma peau. Et fissa, parce que l’hiver ça caille dans ma salle de bain.

L’eau micellaire est donc parfaite pour ça !

La dernière en date que j’ai utilisée est celle de Delarom, que j’ai gagné à un concours chez Jenni Kalamity (tu la connais pas ? Je te jure, vas-y vite, elle fait des make-up pour les yeux sensationnels… (faut dire qu’elle a les yeux qui vont bien avec !))

Lot Delarom

Je viens juste de la finir, donc on peut en conclure que ça va, quoi !

Mais explorons plus en profondeur (oh oui..) son potentiel…

Potentiel « Girls wanna have fun » : 3/5. Sans être transcendant non plus, le produit est sympa à utiliser. Sa douce odeur de pivoine est fraîche et discrète, le produit laisse une sensation de frais et de propre sur la peau. Le flaconnage est bien épuré et pratique.

Potentiel « Roots » : 4/5. Sans être « bio », Delarom est une marque utilisant plein de produits naturels, comme les huiles végétales, et surtout les huiles essentielles, qui sont un peu l’essence (ben oui…) de cette marque utilisant arômacologie, aromathérapie et phytothérapie. De plus, voici sa charte :

« Delarom respecte l’environnement à travers une charte de qualité et d’efficacité pour tous ses produits cosmétiques :

  • 0% paraben
  • 0%phénoxyéthanol
  • 0% silicone
  • 0% huiles minérales
  • 0% ingrédients d’origine animale »

Pal mal, hein ?

Potentiel « Technologic » : 3/5. Rien de bien révolutionnaire dans la formulation de ce produit, mais une utilisation pointue des ressources offertes par la Nature. Et ça, j’aime.

Potentiel « Glamour » : néant, mais on n’est pas là pour ça !

Potentiel « Rock it ! » : 2.5/5. Assez efficace comme produit, mais sans plus. Toutefois, il laisse ma peau mixte un peu desséchée, alors qu’il est recommandé pour les peaux sensibles, ce qui me laisse un peu perplexe…

Potentiel « Money«  : 2/5. Presque 13 € les 200ml, ça la met certes un peu moins chère que la Sanoflore ou la Nuxe (mes préférées) mais pour un moins bon effet.

« The end » : l’Eau Micellaire DELAROM est globalement un bon produit, séduisant surtout par la charte de la marque. Toutefois, contrairement à ce qui est assuré, la peau (même mixte) n’est pas hydratée après son utilisation, mais tiraille. Peut-être à recommander aux peaux à tendance grasse et sensibles…

Eau micellaire Delarom

Eau micellaire DELAROM

A la pivoine – toutes peaux

12.90€ les 200ml (en vente sur le site)

[petit article sur petit blog garanti 100% non sponsorisé]

Bonus track : la CTF ou Chanson du Titre Foireux

Spéciale crapaudes de bénitier !!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

{L’eau, moi, j’adore ça} Gel douche bio à la pomme de reinette – AromaZone

Moi, j’aime patauger, j’adore l’eau, un peu à l’instar de Mimi Cracra qui, je te le rappelle ou te l’apprends si tu n’as pas eu l’honneur de grandir dans les 80’s, l’eau elle aime ça.

♫ « L’eau moi j’adore ça ça dégringole et je rigole ! »♪ qu’elle chante même, la coquine.

Il est donc tout naturel que j’aie une véritable passion pour les gels douche.

J’en ai en permanence une demi-douzaine d’ouverts sur l’étagère qui leur est dédiée vers la baignoire, pour coller à mon humeur du jour et au parfum que je prévoie de porter. J’en varie les parfums selon les saisons, les fragrances gourmandes et capiteuses pour l’automne/hiver, les parfums frais et fruités pour le printemps/été. A cette saison, j’évite les parfums sucrés, car une fois, je suis sortie après m’être lavée avec un gel douche au miel, et j’attirais sans coup férir toutes les abeilles du coin.

J’admets que parfois, il m’est agréable d’attirer d’autres sortes de créatures à gros dard qui veulent me butiner, mais là n’est pas le sujet.

Ainsi, quand ma blogpote Anah-Addict a organisé un concours avec des produits Aroma-Zone à gagner, j’ai opté pour le gel douche bio à la pomme de reinette (« émoustillant », il parait, tu me connais, maintenant, je pouvais pas laisser passer ça…). Et comme la Fée Bordéedenouilles m’a à la bonne en ce moment, ben j’ai gagné !

En plus, les cosmétiques à la pomme et moi, c’est une longue histoire d’amour. Quand j’étais petite, dans les 70-80’s, j’étais raide dingue de mon shampoing à la pomme verte, le fameux Prairial avec son bouchon boule.

Clique pour voir les vidéos so kitsch des pubs !

Alors quand j’ai ouvert le gel douche Aroma-Zone, je m’attendais à un effet madeleinedeproustien.

Ben pas du tout !

Car il ne s’agit pas de pomme verte bien chimique comme mon Prairial bien-aimé, mais de pomme de reinette, à la senteur douce, délicate et sucrée, légèrement acidulée, ainsi que rafraichissante grâce à la présence de menthe.

L’odeur, bien que peu prononcée lors du lavage, reste pourtant sur la peau un long moment après la douche.

Le gel mousse délicatement (donc peu de tensio-actifs, donc bon signe) et laisse la peau souple et douce.

Je suis donc ravie de ce produit, que je garde précieusement pour l’arrivée des beaux jours.

Et cette chouette expérience m’a donné envie d’en savoir plus sur Aroma-Zone. Je suis donc allée sur leur site internet, où on en apprend beaucoup plus, notamment sur la « philosophie » de la marque. Je leur laisse la parole.

« Hyteck Aroma-Zone, c’est avant tout une petite équipe familiale de passionnés d’aromathérapie, heureux de vous faire profiter des propriétés des huiles essentielles et de vous faire découvrir des huiles essentielles moins connues,

heureux également de vous faire découvrir une autre façon d’aborder les cosmétiques naturels, véritables produits de soin et de beauté, à faire soi-même ou à choisir dans notre gamme BIO et naturelle,

mais c’est également une équipe de professionnels, comptant 4 ingénieurs chimistes, un ingénieur en Production, une experte en Formulation Cosmétique et un Docteur en Chimie, soucieux de la qualité des produits commercialisés et du service apporté, mais également soucieux de vous proposer les meilleurs prix pour une qualité irréprochable.

Nos objectifs : faire découvrir au plus grand nombre les propriétés des huiles essentielles grâce à une large gamme de produits de qualité, 100% pures et naturelles, à des prix raisonnables,
mais également donner à tous une autre vision de la cosmétique, à faire soi-même, totalement naturelle, saine, active et personnalisée, pour préserver son capital santé et cultiver efficacement sa beauté et son bien-être au naturel. »

J’ai ensuite compulsé leur catalogue, et ai été particulièrement séduite par les baumes à lèvres à faire soi-même, et pouvant être conditionnés dans des sticks adaptés (je n’aime pas les baumes en pot…). J’en consomme une quantité gastronomique (sic), mais ne suis jamais pleinement satisfaite. Pour commencer, j’ai repéré la AZ Box « Soin des lèvres ».

Donc, je crois que je vais me retrousser les manches, revêtir ma blouse datant de mes années de DUT Chimie (oui oui, pour de vrai !) et replonger la tête la première dans la préparation de décoctions diverses et variées !

Et tu sais quoi ? Je crois que je vais aimer ça !

Bonus track : la CTF ou  Chanson du Titre Foireux