{Monseñor, il est l’or…} Ballistic l’Or du Bain – LUSH

Je suis faible. Trèèèèès faible. Il suffit que les blogueuses Beauté (les vraies) (les pas comme moi, quoi) vantent un produit coloré qui sent bon, et hop, je plonge.

Dans le bain, en l’eau cul rance.

En l’occurence, pardon, j’ai le calembour facile (trop).

Les produits Lush font partie de la chose.

Déjà, Lush, ça sonne comme Lust… Hin hin hin…

Si ça se trouve, Lush c’est la contraction de Lust et Wash et j’ai mis des plombes à comprendre (Lust = luxure, Wash = se laver, tu vois, quoi). Ou alors pas du tout et il faut qu’ils m’embauchent comme trouveuse de nom à leurs produits.

Car j’ai le calembour facile (trop ?), je te le rappelle, et que leurs noms de produits, c’en est, et de la bonne.

Là, l’Or du Bain, l’heure du bain… Got it ?

Pour peu, on verrait Yves Montand/Blaze arriver en disant « Il est l’or, monseñor, il est l’or de se laver… »

Bref. Ce ballistic, à savoir une grosse boule que tu jètes dans l’eau et qui « explose » (moi, je voulais faire expert en balistique quand j’avais 16-18 ans. Peut-être que je vais devenir experte en ballistic !), je l’ai gagné à un concours, et j’en suis ravie, car je n’ai pas de boutique Lush à proximité, et que leurs produits étant tout de même assez particuliers, je n’ai pas osé en commander sans les tester avant (en plus, l’Or du Bain fait partie de l’édition limitée spécial Noël).

Donc l’autre jour, alors que j’étais célibataire et nullipare pour une après-midi, j’en ai profité. Allez, plonge dans le bain avec moi !

Déjà, voilà l’objet du délire :

Ballistic l'or du bain lush

(oui, moi j’ai pas de Sonny Angel, alors Hello Cotoon !)

Comme je suis une scientifique ratée de coeur et de formation, j’ai voulu savoir ce que ce gros machin avait dans le ventre. Alors je l’ai disséqué…

Ballistic l'or du bain lush : le coeur...

(oh, il y a des minis cadeaux dans le gros cadeau !)

(pour une fois que c’est pas le batracien qu’on dissèque…)

Et aussi parce que je suis économe (qui c’est qu’a dit radine ???) et que ce gros ballistic pour un seul bain, ça me faisait un peu boiter quand même…

Et puis…

L'or du bain

Bon alors, qu’en est-il de ce ballistic l’Or du Bain ? Répondons-y grâce aux critères de la Beautysta Nullista !

Potentiel « Girls wanna have fun » : 2/5. J’ai été super déçue ! Déjà, ça mousse pas (oui, OK, c’est pas censé mousser, mais moi j’aime ça, la mousse) (souvenir des bals des 90’s…) En plus, ça sent rien du tout !!! Pourtant, quand on fourre le nez dans le sachet, y’a une douce odeur d’agrumes qui s’en dégage, mais après, nada ! Même pas une odeur de curaçao ! Cela dit, peut-être que j’ai flingué ses propriétés en le sacrifiant sur l’autel de la science… L’ouvrir en deux n’était peut-être pas une bonne idée… (quand je te dis que je suis une beautysta nullista…)

– Potentiel « Roots » : Là, on peut guère faire mieux que Lush à ce niveau-là ! Produits à base de fruits et légumes bio, de plantes, produits frais, faits à la main, testés sur des Anglais (comprendre pas sur des animaux…), pas de suremballage… Mais là, ce gros machin pour un seul bain… En plus, un bain, c’est pas trop écolo, donc je ne mets que 4/5, na.

– Potentiel « Technologic » : 3/5, car la marque tire la quintessence des produits naturels, et ça, c’est bien.

– Potentiel « Glamour » : 4/5. Il fait la peau toute douce, et se baigner au milieu de paillettes « d’or », ça fait trop Cléopâtre…

– Potentiel « Rock it ! » : 2/5. Ben non, quoi, pour moi, ce produit a fait « flop »…

– Potentiel « Money » : 1/5. A 5.95€ le machin, ça fait cher du bain…

– « The End » : J’ai été contente d’utiliser ce produit couleur lagon, mais assez déçue, car il n’a ni mousse, ni parfum !!! J’espérais me laisser porter par les effluves d’agrumes en pataugeant dans les bulles, mais non… Cela dit, je pense que j’ai un peu flingué l’effet du produit en jouant ma radine et en le coupant en deux…

Tant pis, maintenant, je vais être forcée d’essayer plein de ballistics pour trouver la perle rare (ouh la bonne excuse pour me donner bonne conscience d’avoir passé commande chez Lush pendant leurs soldes !)

Bonus track : la CTF ou Chanson du Titre Foireux

Monseñor, il est l’or… ou « La Folie des Grandeurs », dont le thème a été composé par Michel Polnareff !

Rendez-vous sur Hellocoton !