{L’eau, moi, j’adore ça} Gel douche bio à la pomme de reinette – AromaZone

Moi, j’aime patauger, j’adore l’eau, un peu à l’instar de Mimi Cracra qui, je te le rappelle ou te l’apprends si tu n’as pas eu l’honneur de grandir dans les 80’s, l’eau elle aime ça.

♫ « L’eau moi j’adore ça ça dégringole et je rigole ! »♪ qu’elle chante même, la coquine.

Il est donc tout naturel que j’aie une véritable passion pour les gels douche.

J’en ai en permanence une demi-douzaine d’ouverts sur l’étagère qui leur est dédiée vers la baignoire, pour coller à mon humeur du jour et au parfum que je prévoie de porter. J’en varie les parfums selon les saisons, les fragrances gourmandes et capiteuses pour l’automne/hiver, les parfums frais et fruités pour le printemps/été. A cette saison, j’évite les parfums sucrés, car une fois, je suis sortie après m’être lavée avec un gel douche au miel, et j’attirais sans coup férir toutes les abeilles du coin.

J’admets que parfois, il m’est agréable d’attirer d’autres sortes de créatures à gros dard qui veulent me butiner, mais là n’est pas le sujet.

Ainsi, quand ma blogpote Anah-Addict a organisé un concours avec des produits Aroma-Zone à gagner, j’ai opté pour le gel douche bio à la pomme de reinette (« émoustillant », il parait, tu me connais, maintenant, je pouvais pas laisser passer ça…). Et comme la Fée Bordéedenouilles m’a à la bonne en ce moment, ben j’ai gagné !

En plus, les cosmétiques à la pomme et moi, c’est une longue histoire d’amour. Quand j’étais petite, dans les 70-80’s, j’étais raide dingue de mon shampoing à la pomme verte, le fameux Prairial avec son bouchon boule.

Clique pour voir les vidéos so kitsch des pubs !

Alors quand j’ai ouvert le gel douche Aroma-Zone, je m’attendais à un effet madeleinedeproustien.

Ben pas du tout !

Car il ne s’agit pas de pomme verte bien chimique comme mon Prairial bien-aimé, mais de pomme de reinette, à la senteur douce, délicate et sucrée, légèrement acidulée, ainsi que rafraichissante grâce à la présence de menthe.

L’odeur, bien que peu prononcée lors du lavage, reste pourtant sur la peau un long moment après la douche.

Le gel mousse délicatement (donc peu de tensio-actifs, donc bon signe) et laisse la peau souple et douce.

Je suis donc ravie de ce produit, que je garde précieusement pour l’arrivée des beaux jours.

Et cette chouette expérience m’a donné envie d’en savoir plus sur Aroma-Zone. Je suis donc allée sur leur site internet, où on en apprend beaucoup plus, notamment sur la « philosophie » de la marque. Je leur laisse la parole.

« Hyteck Aroma-Zone, c’est avant tout une petite équipe familiale de passionnés d’aromathérapie, heureux de vous faire profiter des propriétés des huiles essentielles et de vous faire découvrir des huiles essentielles moins connues,

heureux également de vous faire découvrir une autre façon d’aborder les cosmétiques naturels, véritables produits de soin et de beauté, à faire soi-même ou à choisir dans notre gamme BIO et naturelle,

mais c’est également une équipe de professionnels, comptant 4 ingénieurs chimistes, un ingénieur en Production, une experte en Formulation Cosmétique et un Docteur en Chimie, soucieux de la qualité des produits commercialisés et du service apporté, mais également soucieux de vous proposer les meilleurs prix pour une qualité irréprochable.

Nos objectifs : faire découvrir au plus grand nombre les propriétés des huiles essentielles grâce à une large gamme de produits de qualité, 100% pures et naturelles, à des prix raisonnables,
mais également donner à tous une autre vision de la cosmétique, à faire soi-même, totalement naturelle, saine, active et personnalisée, pour préserver son capital santé et cultiver efficacement sa beauté et son bien-être au naturel. »

J’ai ensuite compulsé leur catalogue, et ai été particulièrement séduite par les baumes à lèvres à faire soi-même, et pouvant être conditionnés dans des sticks adaptés (je n’aime pas les baumes en pot…). J’en consomme une quantité gastronomique (sic), mais ne suis jamais pleinement satisfaite. Pour commencer, j’ai repéré la AZ Box « Soin des lèvres ».

Donc, je crois que je vais me retrousser les manches, revêtir ma blouse datant de mes années de DUT Chimie (oui oui, pour de vrai !) et replonger la tête la première dans la préparation de décoctions diverses et variées !

Et tu sais quoi ? Je crois que je vais aimer ça !

Bonus track : la CTF ou  Chanson du Titre Foireux

{Pourvu qu’elles soient douces} Huile sensorielle aux 3 fleurs blanches – LIERAC

L’hiver, dans ma contrée reculée, ça caille. Et pour préserver ma peau lisse OQ OQ (traduire ma peau Odieusement Qualitative aux miches), j’ai opté pour les huiles corporelles afin de que pourvu qu’elles soient douces, quoi. Habituellement et après de nombreux essais, c’est l’Huile des Délices de Sanoflore qui a mes faveurs.

Mais lors de ce rude hiver que nous traversons, ma belle peau lisse se craquèle, j’ai l’impression de muter en crocodile !!! J’ai donc dû changer mes habitudes, la Sanoflore n’étant pas assez nourrissante.

Et c’est là que la Fée Bordéedenouilles m’a accordé ses faveurs, puisque j’avais gagné l’Huile Sensorielle aux 3 Fleurs Blanches de Lierac sur « Le Rose aux Joues », le blog de Fleur de Cerise. Un blog tout en douceur, animé par une talentueuse graphiste et une beautysta accomplie et vraiment adorable.

Et quel ne fut pas mon bonheur à réception du colis de voir que Lierac avait ajouté le gel douche de la même gamme !

Je me suis donc fait tout le tralala, et voici ce que j’en ai retenu…

Gel douche sensoriel aux 3 fleurs blanches Lierac

(si tu cliques sur l’image, tu arriveras sur la fiche produit du site Lierac)

Description de la marque :

Il s’agit donc d’un gel douche sans savon, mais avec de la glycérine et des agents neutraliseurs de calcaire, chlore et sel, ce qui évite le dessèchement de la peau.

Il est parfumé aux 3 fleurs blanches (jasmin, gardénia et camélia) mais aussi à l’osmanthus, ambre frais, gousse de vanille, bois précieux et vétiver.

Mon ressenti :

A l’utilisation, on remarque surtout son parfum soutenu que je trouve très boisé, presque mixte, enveloppant, et assez déroutant pour un gel douche, mais très sympathique.

La mousse est vraiment très fine, je ne suis pas habituée ! Mais après tout, je pense que ce n’est pas plus mal car ça doit vouloir dire qu’il y a moins d’agents tensio-actifs dans le produit.

Après rinçage, la peau est veloutée et douce, et le parfum s’est bien atténué mais il en reste toutefois un voile discret très agréable.

Avis très favorable, donc !

Huile sensorielle aux 3 fleurs blanches Lierac

(si tu cliques sur l’image, tu arriveras sur la fiche produit du site Lierac)

Description de la marque :

C’est une huile multi-usages, pouvant s’employer sur le visage, le corps et les cheveux, et aussi comme huile lactée de bain.

Elle est à base d’huile de noisette, huile d’amande douce, huile de pépins de raisin et huile d’argan.

Elle est parfumée aux 3 fleurs blanches (jasmin, gardénia et camélia) mais aussi à l’osmanthus, ambre frais, gousse de vanille, bois précieux et vétiver.

Mon ressenti :

A la base, j’avais un a priori négatif, car j’avais essayé cette huile en magasin cet été, et je l’avais trouvée épaisse et surtout collante.

Effectivement, elle est assez visqueuse, et plutôt difficile à étaler. Je pense que la prochaine fois, je l’appliquerai sur peau légèrement humide.

Le flacon en verre dépoli est, quant à lui, tout bonnement magnifique, et surtout, SURTOUT, il est comme le Schmilblick, « il tient dans la main, il tient dans la main » (et il y tient bien). Son flacon pompe est efficace et délivre proprement de petites quantités de produit. J’aurais préféré une diffusion en « pschitt », mais vu la viscosité du produit, je ne pense pas que ça puisse être possible.

Son parfum est identique à celui du gel douche, et avec le même « double effet » : très présent et enveloppant pendant l’application, discret et subtile après, ce qui permet de se parfumer derrière sans problème.

Après l’application, merveilleuse surprise : la peau n’est pas du tout collante, mais au contraire totalement sèche, sans effet gras, et superbement veloutée.

Et 2 jours après(*), encore aucun signe de sécheresse cutanée ! J’en suis ravie, vraiment !

(*) euh… ça veut pas dire que je me lave pas, hein, mais je suis contre le diktat d’une douche par jour, surtout en hiver. Une toilette au lavabo, à l’ancienne, me suffit (j’ai pas un boulot physique) et en plus, ça fait du bien à notre planète et ça entretient ma souplesse. Ben oui, mettre les pieds dans le lavabo (à défaut de les mettre dans le plat) 2 fois par jour, ça assouplit, et Mister PC (Prince Charmant, pas Personal Computer ni Petit Con, hein…) eh ben il est ravi…

Je ne l’ai pas essayé sur les cheveux (ayant la coupe incorpo, c’est pas trop la peine…) ni sur le visage, ni dans le bain, estimant qu’il y a d’autres produits mieux ciblés et plus compétitifs pour ces usages (quoique sur le visage, je crois que je vais tenter).

Pour conclure, je crois que je tiens mon huile pour l’hiver ! Par contre, je ne pense pas l’utiliser l’été (car trop nourrissante), gardant mon Huile des Délices Sanoflore avec son parfum merveilleux…

Quant au gel douche, je ne pense pas le racheter car il est au-dessus de ma gamme de prix pour ce genre de produit. Cela dit, ce fut une agréable surprise !

La gamme aux 3 fleurs blanches comporte également un lait corporel et une « eau de beauté fraîche et satinante qui se vaporise après le bain ou la douche ».

Et celle-là, tu vois, avec son parfum boisé, je crois bien qu’elle va être sur ma liste…

______________________________________

Pour indication :

– Huile sensorielle : environ 25€ les 100 ml

– Gel douche sensoriel : environ 10€ les 150 ml

– Eau sensorielle : environ 32€ les 100 ml

– Lait sensoriel : environ 22€ les 150 ml

Bonus track : la CTF ou Chanson du Titre Foireux !

{Big bisou} Baumes à lèvres baume au coeur

Comme toute crapaude qui se respecte, j’aspire à devenir une Princesse Charmante. Pour ceci, j’use et abuse de potions et onguents divers et variés, et notamment de baumes à lèvres qui sauront les rendre douces pour accueillir le Prince Charmant. Je parle bien évidemment des lèvres de ma bouche qui sauront accueillir le baiser du Prince Charmant, qui me fera passer de l’état de crapaude au teint verdâtre et pustuleux à celui de Princesse Charmante à la peau de cul de bébé.

Certes, au niveau galochage intempestif, je ne suis pas en reste, Mister PC (Prince Charmant, forcément) n’étant pas à proprement parler un abstinent. Cela étant, même si je l’aime d’amour pour jusqu’à la fin des temps, je dois bien avouer qu’il a plus de points communs avec Shrek qu’avec Charmant. Du coup, son baiser n’a pas marché. Je suis restée verte comme Fiona (et dans « Fiona », il y a « a »). Par ailleurs, je te rappelle que le père de Fiona, c’était un crapaud. Donc, mon raisonnement est d’une logique imparrable, tout est hyper cohérent dans ce que j’écris, merci, au revoir.

Ah non, reste, j’ai oublié de te parler de mes baumes à lèvres !

Oui, donc, mes lèvres se doivent d’être irréprochables pour le jour où je croiserais ce benêt de Charmant juste pour lui rouler une pelle et me transformer en Princesse Charmante.

Et avec la froidure qui vient de s’installer, ce n’est pas une mince affaire que d’éviter les gerçures et les crevasses profondes comme la faille de San Andreas. J’aurais pu te faire une comparaison encore plus éloquente en te parlant des lèvres de Brigitte Lahaie, mais non, tu me connais, ce n’est pas du tout mon genre.

Pour entretenir, protéger et réparer mes babines, j’use donc une quantité phénoménale de baumes à lèvres. Et comme je suis une beauty zappeuse, j’adore en tester des nouveaux. Voici donc le résultat de mes dernières expérimentations !

n.b.: en cliquant sur les images, tu atterriras sur le site Beauté Test, qui est ma 2ème mine d’infos après les blogs des Keupines©Bernie pour choisir mes produits.

Beurre pour les lèvres Amande – The Body Shop

Bon, ben il est plus commercialisé, donc tu t’es fous ! En plus, c’est pas une grosse perte, car à 7€ le petit pot qui sert à rien, ben voilà, quoi…

Baume lèvres ultra nourrissant Rêve de Miel – Nuxe

Oh la belle couillonnade que voilà ! Cher (9€ !), texture poisseuse et collante, pot pas pratique du tout, goût écoeurant… et pas efficace du tout ! Le seul petit plus de ce produit était sa texture granuleuse qui faisait exfoliant. Mais une bonne vieille brosse à dents fait tout aussi bien !

Cela dit, j’aime bien Nuxe et j’aime bien le miel, alors j’ai récidivé avec celui-là.

Stick lèvres hydratant Rêve de Miel – Nuxe

Et là, bonne surprise ! Certes, il est pas donné non plus (5.50€), mais il est top ! Déjà, la présentation en stick est plus pratique qu’en pot (au moins tu fais pas des traces de gras sur toutes tes fringues après en avoir mis). Sa texture est parfaite, j’entends ni trop épaisse ni trop liquide, pas collante ni poisseuse.

Son goût de miel et agrumes est particulièrement agréable. Quant à son efficacité, elle est normale, à savoir que c’est un produit qui se contente de protéger, mais ne répare pas.

Si je peux bénéficier d’une baisse de prix (comme lors de mon 1er achat lors d’une animation Nuxe dans une parapharmacie) je le rachèterai.

Stick lèvres Hydro Care – Labello

Jusqu’à présent, j’ai détesté les Labello. Je n’aimais rien dans ces sticks. Mais l’autre jour, j’étais en courses au Frogmarket du coin, et HORREUR !!! je n’avais pas de baume à lèvres sur moi, et ma lippe commençait à s’assécher !!! J’ai donc acheté celui-là, car l’emballage m’a séduite (faible chose que je suis) et qu’il n’était pas trop cher (un truc genre 3€). Et là, grosse surprise ! Sa texture n’était pas épaisse et collante comme les autres, son goût n’était pas pourri comme ceux d’avant, mais au contraire donnait l’impression de manger de la Chantilly ! C’est un baume bien sympathique pour la journée que je rachèterai sans doute.

D’ailleurs, séduite par celui-ci, j’ai acheté quelques jours après celui-là (ben oui, tu comprends, j’en mets de partout dans la maison, dans mes poches, dans mes sacs de peur de me retrouver en rupture) (et oui, merci, je suis parfaitement équilibrée comme fille) (en général).

Stick Menthe & Minéraux Pure & Natural Lips – Labello

Eh ben tu sais quoi ? Encore une agréable surprise ! Passée la première impression « j’applique du Canard WC sur mes lèvres », l’odeur et le goût de menthe verte se révèlent très doux ! Ca fait un peu comme le gloss menthol Bourjois. Certes, faut aimer la menthe… Sinon, concernant le produit en lui-même, la texture est bien, l’effet hydratant pas extraordinaire mais correct. Peut-être un peu limite pour l’hiver, mais je pense que ce sera un de mes must-have du printemps-été !

Maintenant, attaquons les choses sérieuses avec les réparateurs pour les lèvres qui te sauvent la mise en une nuit si t’as foiré ton hydratation quotidienne (ça fait un peu prière, comme phrase, ça, non ?)

Baume à lèvres restructurant Apaisac – Laboratoires Biorga

https://i0.wp.com/www.bailleul-biorga.com/images/apaisacbaumelevre.png

Et voilà mon must have absolu en terme de baume à lèvres. Il n’est pas glamour pour un rond, le tube de distribution n’est pas très pratique, mais son effet est grandiose ! En une seule nuit, il répare le plus gros. Il est sans parfum, sa texure ne t’empâte pas la bouche durant la nuit… Parfait ! Et il passe aussi très bien la journée si tu as les lèvres dans un état vraiment lamentable.

Rq: si tu es en rade de celui-là, tu peux te tartiner avec de la bête Homéoplasmine. Le seul problème avec cette pommade légendaire, c’est qu’après tes taies d’oreiller sont toutes tachées et très difficiles à ravoir au lavage (et je parle d’expérience…) Mais hyper efficace.

En cas de rhume (ou pas !), tu peux tenter ça, aussi:

Baume de soin des Pyrénées de Ballot-Flurin

https://i0.wp.com/www.beaute-test.com/prod/img23997.jpg

Je te le déconseille pour la journée, ca il colore les lèvres d’une couleur jaunâtre, et il faut bien avouer que ça ne va pas à tout le monde. Par contre, la nuit, il répare très bien les lèvres (égalité avec Apaisac) et même leur pourtour, et jusqu’à ton nez tout esquinté à force de te moucher. En plus, grâce aux plantes qu’il contient et à l’odeur puissante qu’elles dégagent, il te débouchera le nez et facilitera ta respiration. Par contre, lui aussi tache les taies d’oreiller.

Il faut ajouter que ce baume bio sert à tout plein de trucs (clique sur l’image pour voir sa fiche sur Beauté Test), j’en ai donc toujours un pot à la maison.

Mais récemment, j’ai découvert le légendaire baume Carmex… Je t’en recause bientôt !

Bonus track : la CTF ou Chanson du Titre Foireux

{Dans la vie faut que ça glisse} Mets de l’Huile des Délices – Sanoflore !

Comme je te l’expliquais ici, je suis à la recherche du Graal des huiles corporelles, ma peau lisse OQ ayant bien besoin d’être entretenue à force de se frotter aux poils drus de Mister PC (Prince Charmant, enchantée).

Depuis la rédaction du précédent article, j’en ai testé deux autres.

https://i1.wp.com/www.aromatic-provence.com/images/produits/zoom/sanoflore_huile_delices.jpgL’huile des Délices – Sanoflore (20€ les 125 ml)

TADAM !!! Nous avons notre gagnante ! Pour reprendre une formule bien connue, « l’essayer c’est l’adopter » !

Le flacon tient bien en main et diffuse bien (et le packaging est joli).

Après l’application, la peau est satinée, souple et douce, mais non grasse, permettant se s’habiller tout de suite.

En plus, il s’agit d’un produit Bio. Il est à base d’huile d’olive et d’huile d’euphrosine que je ne connaissais pas du tout. Ajoutées à ceci, les huiles essentielles de Mélisse anti-radicalaire et de Ciste régénérante doivent doper ses effets.

Quant à son parfum… que dire si ce n’est que c’est une tuerie qui sent l’été ? Il est très agréable, assez présent pour nimber le corps d’un voile parfumé, mais je pense qu’il sera assez discret pour se faire oublier sous les fringues cet hiver, permettant de porter du parfum.

A voir…

Mais c’est sûr et certain que j’en rachèterai !!!

Entre temps, j’avais acheté celle-ci:

https://i0.wp.com/imalbum.aufeminin.com/album/D20100505/669474_OAHWMZYPTWYMFFWUS4EVPPXAHV5SQM_huile-corps-de-coucher-yves-rocher_H105019_L.jpgL’huile corps du coucher – Yves Rocher – Culture Bio (14€ les 125 ml)

Sa texture est agréable et ne laisse pas de film gras. Son flacon tient bien en main et diffuse bien.

Par contre, son odeur à base d’HE de vanille, d’ylang-ylang et de petit grain est assez puissante (en étant toutefois agréable), ce qui me dérange pour la porter dans la journée. Tu vas me dire que c’est une huile « du coucher », mais j’aime bien faire comme je veux. Na.

Donc, je vais la garder pour les soirs d’hiver, mais je ne pense pas en racheter.

Il m’en reste une à essayer :

https://i0.wp.com/www.easyparapharmacie.com/media/catalog/product/cache/1/image/265x265/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/i/_/i_9722249.jpgL’huile sèche régénérante corps Argane – Galénic (26€ les 125 ml)

Celle-ci est à base d’huile d’argan, et sans odeur, donc a priori parfaite pour l’hiver et les parfums capiteux que j’aime à porter en cette saison. Le premier test en magasin est assez concluant. Mais elle est quand même un peu chère…

On verra bien !

Ceci était un article :

– sans sponsor

– sans humour

– sans blague graveleuse

– sans inventivité

Bon, faut vraiment que je me reprenne, moi !!!

Bonus track : la CTF ou Chanson du Titre Foireux !

{Oeil de bitch, oh ma bitch} Mascara Volume Glamour Max Définition – BOURJOIS

Il y a désormais fort longtemps, je me suis mise en quête du mascara parfait pour mes cils, naturellement longs et recourbés, mais implantés selon une ligne assez irrégulière, notamment sur l’oeil droit. En effet, ma frange de cils a gardé les séquelles d’un accident de chaise de quand j’étais gosse.

Que je te raconte…

Te souviens-tu des années 70, ces années où on n’avait pas peur de tout ? Ou les adultes buvaient l’apéro en fumant des clopes sans se poser de questions, où on laissait les gosses gambader presque librement, chaussés de sabots larzacquiens ?

Car voilà l’objet du délit.

Les sabots.

Genre… (sabots en vente sur Etsy. Bernadette, si tu me lis…)

J’avais alors 5-6 ans, et jouait gaiement, drapée dans ma robe de belle des champs, avec ma cousine, tandis que mes parents buvaient l’apéro avec les siens, dans leur belle cuisine en formica marron et orange flambant neuve. Un moment, je voulus dire quelque chose de forcément supra méga hyper important à mon père, qui, comme d’habitude, ne voulut pas interrompre sa discussion d’adulte pour daigner m’écouter (j’te jure…). Je me postai alors derrière sa chaise en tubes métallique et skaï orangé, empoignant les montant du dossier de mes petites mains potelées, et sautillant derrière en secouant l’ensemble pour me faire remarquer (je secoue toujours des choses de mes mains potelées, aujourd’hui, mais ce n’est pas pour me faire remarquer de la même manière…)

Et ce qui devait arriver arriva :

1- Je me fis engueuler ;

2- En bonne bourrique que j’étais et que je suis toujours, j’insistai, sautillant de plus belle ;

3- Mon sabot de bois ripa, ma cheville se torda, je m’affaissa et je tomba l’oeil le premier sur la pique pointue du montant de la chaise.

Genre… (sérieux, tu t’en souviens ? Georgette, si tu me lis…)

Et je pleura beaucoup, car je saigna beaucoup car bobo, quoi…

Mais heureusement, le docteur « maison » constata vite que l’oeil en lui-même n’était pas touché, et qu’en fait, ça m’avait juste écorché le bord de la paupière, de bas en haut.

D’où mes stigmates actuels, à savoir un joli trou de 3 mm dans ma frange de cils.

Et c’est pas joli, car je ne suis déjà pas très symétrique.

J’ai donc longtemps cherché un mascara volumateur, qui saurait garnir mes cils, tout en les séparant bien pour faire illusion, un peu comme j’ébourriffe mes cheveux.

Et dans cette longue quéquête, j’ai ENFIN trouvé le Graal grâce à Under the Rainbow chez qui j’ai gagné ça :

Le Graal…

Il est merveilleux. Je te promets. Avec sa bonne quantité de petits picots tout fins en silicone, il fait une frange de cils bien dense, très régulière car les cils sont bien séparés, pas de paquets ni rien… L’application est très facile, en plus.

Par contre, il ne recourbe pas trop les cils, mais ça me va bien justement, j’aime bien avoir les cils « raides et droits » (j’aime ce qui est raide et droit. La justice, par exemple, les militaires au garde-à-vous… Mais je m’égare.)

Bref, voilà, quoi, ma quête de l’absolu ricilien est terminée !!!

Encore un grand merci, Under the Rainbow !

Bonus track : la CTF ou Chanson du Titre Foireux : « Bitch oh ma bitch » !

(ah mince, je m’ai trompé, « Biche oh ma biche » que c’est, car « Lorsque tu soulignes au crayon noir tes jolies zyeux-euh euh euh… » (je fais bien le yéyé, hein…)

{Touch me, I wanna feel your body} La crème des huiles

Pour éviter que ma belle peau lisse OQ (i.e. Odieusement Qualitative) (ben quoi ?) ne se transforme en peau de croco, j’use et abuse d’onguents divers et variés. Cependant, j’ai un problème avec les laits, crèmes et beurres corporels, qui me rendent poisseuse et collante et m’empêchent d’enfiler sous-pulls et slims sans pester et vouer Body Shop aux gémonies (bah oui, ils ont des supers produits éthiques et efficaces avec des parfums à se damner, mais ça pègue !!!)

Donc, je me suis logiquement tournée vers les huiles corporelles.

Ben oui, sous les slims, faut que ça glisse ! Et effectivement, les huiles sèches permettent de s’habiller tout de suite après leur application. J’ai essayé moults produits, mais ne suis pas encore arrivée à trouver la perfection. Il y a toujours quelque chose qui cloche… Cela dit, je n’achète QUE des huiles qui pschittent, les autres dégoulinant à travers les doigts et j’aime pas (ça me fait penser à la chanson des Frères Jacques: « La confiture, ça dégouline, ça coule coule sur les mains, ça passe par les trous d’la tartine, pourquoi y’a-t-il des trous dans l’pain ? » Hein ? Je vous le demande…)

Mais je m’égare…

Voici donc les comptes-rendus de mes expérimentations (on sent bien les relents de formation scientifique de petite chimiste, là.) Je vous fais le lien vers leurs fiches respectives sur le site Beauté-test (une mine d’infos,et de bons plans ! On peut notamment s’inscrire pour tester des nouveaux produits. J’arrive à en avoir environ un par an, c’est toujours sympa !)

– La première que j’ai essayée : Huile sèche Recettes Méditerranéennes – Le Petit Marseillais

Pas chère, facile à trouver en grande surface, excellente odeur d’été assez discrète permettant de se parfumer après l’application. Par contre, le poussoir du pschitt (comment vous appelez ça, vous ?) était de très mauvaise qualité et l’appliquer devenait un enfer. De plus, elle n’est pas assez nourrissante pour l’hiver.

– Je suis alors passée à l‘Huile Sèche Adoucissante – Décléor, ayant eu une promo dans ma parfumerie habituelle

Là encore, j’ai été déçue par le poussoir du pschitt, qui ne diffusait pas correctement le produit. Produit qui a également une bonne odeur discrète, mais qui n’est pas assez nourrissant l’hiver. En gros, même effet que l’huile Petit Marseillais, mais pas pour le même prix ! Je l’ai donc abandonnée.

– Puis j’ai tenté la fameuse Huile Prodigieuse – Nuxe.

Elle n’a que des qualités ! Odeur à tomber, texture épatante, nourrissante, diffusion parfaite, multifonctions… Son seul défaut qui m’a poussé à en essayer d’autre par la suite ? La forme de son flacon, trop gros pour mes petites mains !!! En plus, il est en verre, donc lourd et lisse, alors bonjour l’effet savonnette-qui-glisse ! Certes, le produit existe en plus petit flacon, mais du coup, le prix au litre augmente, et vu qu’elle n’est déjà pas donnée… Cela dit, j’y reviens régulièrement.

– J’ai fait un détour par L’Huile Sublime Bois d’Orange – Roger&Gallet.

Elle a en gros les mêmes qualités que l’huile Nuxe, et en plus, un flacon hyper facile à prendre en main. Son problème ? Son odeur ! Si c’est un atout pour certains, c’est devenu un défaut rédhibitoire pour moi ! Le parfum est entêtant, beaucoup trop présent et tenace ! Donc IMPOSSIBLE de se parfumer après l’application.

Donc, je rôde encore et toujours dans les parfumeries et parapharmacies pour trouver LA crème des huiles !

Mais je la trouverai, un jour, je la trouverai…

Bonus track (que tu retrouveras à la fin de chaque article, en référence au titre bien foireux de l’article) :

La CTF ou Chanson du Titre Foireux : « Touch me » de Samantha Fox (ma maîtresse ès pastèques…)

Beautysta Nullista : la naissance

Garçon manqué (tomboy comme c’est la mode de dire) depuis toute petite, après une adolescence ingrate (c’est le moins qu’on puisse dire…) et les années de la vingtaine passées comme dans un rêve malgré une enveloppe charnelle passablement trop enveloppée mais dans laquelle je me sentais bien, je suis tombée malade, et me suis retrouvée en 6 mois avec un corps comptant 30 kilos de moins et lardé de cicatrices.

Appelle-moi la fiancée de Frankenstein…

[ Scars are souvenirs you'll never lose ]

Ce corps, il m’a fallu l’accepter, l’apprivoiser, me le réapproprier, afin que je me reconnaisse dedans.

Et là, le monde de la Mode, et celui de la Beauté, m’y ont incroyablement aidée.

Sous ce que j’apparentais à de la pure futilité, j’ai découvert des moyens puissants d’affirmer son identité. Je me suis retrouvée, et désormais, je me sens bien « dans moi ».

Cela dit, il m’a fallu 6 ans.

Et je n’en suis qu’à mes débuts.

C’est pourquoi je suis encore une Beautysta Nullista, qui découvre encore, s’émerveille beaucoup, mais qui souvent, TRÈS souvent, rate et se planteen beauté !

Mais comme disait l’autre, on apprend  de ses erreurs !

Alors si tu veux m’accompagner sur ce chemin tortueux à la découverte de cet univers fascinant de la Beauté, si tu veux suivre ma transformation, mon passage de la crapaude à la princesse, sois la bienvenue dans mon univers !

The Frog Prince