Beautysta Nullista : la naissance

Garçon manqué (tomboy comme c’est la mode de dire) depuis toute petite, après une adolescence ingrate (c’est le moins qu’on puisse dire…) et les années de la vingtaine passées comme dans un rêve malgré une enveloppe charnelle passablement trop enveloppée mais dans laquelle je me sentais bien, je suis tombée malade, et me suis retrouvée en 6 mois avec un corps comptant 30 kilos de moins et lardé de cicatrices.

Appelle-moi la fiancée de Frankenstein…

[ Scars are souvenirs you'll never lose ]

Ce corps, il m’a fallu l’accepter, l’apprivoiser, me le réapproprier, afin que je me reconnaisse dedans.

Et là, le monde de la Mode, et celui de la Beauté, m’y ont incroyablement aidée.

Sous ce que j’apparentais à de la pure futilité, j’ai découvert des moyens puissants d’affirmer son identité. Je me suis retrouvée, et désormais, je me sens bien « dans moi ».

Cela dit, il m’a fallu 6 ans.

Et je n’en suis qu’à mes débuts.

C’est pourquoi je suis encore une Beautysta Nullista, qui découvre encore, s’émerveille beaucoup, mais qui souvent, TRÈS souvent, rate et se planteen beauté !

Mais comme disait l’autre, on apprend  de ses erreurs !

Alors si tu veux m’accompagner sur ce chemin tortueux à la découverte de cet univers fascinant de la Beauté, si tu veux suivre ma transformation, mon passage de la crapaude à la princesse, sois la bienvenue dans mon univers !

The Frog Prince

Publicités

6 réflexions au sujet de « Beautysta Nullista : la naissance »

  1. Un deuxième blog, ça c’est cool!!! Bisous ma crapaude!!
    P.S : moi qui trouve la cicatrice de mon genou dégueulasse, t’as réussi à me foutre la larme à l’oeil avec ton billet. Te lire m’aide à relativiser.

  2. Quelque part, j’étais étonnée de te découvrir adepte de trucs « girly » puisqu’il y a 6 ans je n’avais pas eu cette impression. Je me suis dit : « déjà, tu ne la connaissais pas à fond (t’inquiète ! c’est pas sexuel !^^), et puis elle a eu le temps d’évoluer en mode girly depuis tout ce temps.
    Ton explication éclaire ma lanterne (j’ai une mèche faiblarde et je m’éteins au moindre coup de vent). Et je me dis que ça pourrait me servir à moi aussi. Autant toi, tu te réclames de la famille Frankenstein, autant moi, j’appartiens à celle de la Momie.
    La Résurrection me concerne aussi…

Caisse t'en dis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s